Accompagner les mobilités post-confinement

Accompagner les mobilités post-confinement

Changer nos habitudes de déplacements, une évidence après la crise sanitaire que nous venons de traverser.

Les villes n’ont pas eu d’autres choix que de s’adapter aux nouvelles mesures gouvernementales de distanciation physique. D’autre part, les usagers sont plus réticents à emprunter, bus, tram ou métro par peur d’être contaminés.

A travers l’impératif de penser les mobilités post-confinement, les villes ont eu une occasion unique pour démontrer que des changements sont possibles. La mise en place rapide de pistes cyclables grâce à des aménagements provisoires, en est le parfait exemple.

Un des enjeux sera d’inscrire les nouveaux comportements dans la durée.

L’accompagnement des usagers vers des mobilités douces est essentiel à la bonne réussite du report modal post confinement.

De nombreuses initiatives se multiplient pour aller dans ce sens.

Pour inciter les usagers à se remettre en selle, l’Etat a mis en place le « Coup de pouce vélo », trois rayons d’actions sont proposés:

  • La prise en charge jusqu’à 50 € de la remise en état d’un vélo
  • La prise en charge d’une séance d’accompagnement à l’usage du vélo.
  • La prise en charge de 60% des coûts d’installation de places de stationnement temporaire vélo pour les collectivités, les pôles d’échanges multimodaux, les établissements d’enseignement, les bailleurs sociaux et les résidences étudiantes multimodaux, les établissements d’enseignement, les bailleurs sociaux et les résidences étudiantes

Tous les acteurs sont à pied d’œuvre. Les opérateurs de vélo pratiquent des tarifs promotionnels. Les plateformes de covoiturage se mobilisent pour sensibiliser sur tous les avantages et les possibilités qu’offre ce mode de déplacement.

Aucune des actions de communication terrain prévues n’ont pu être réalisées au printemps, crise sanitaire oblige. Les élections municipales décalées à la fin juin ont retardé la mise en place des équipes et le lancement de nouvelles actions.

L’été et surtout la rentrée de septembre vont constituer des temps privilégiés pour aller à la rencontre des citoyens et les inciter à utiliser le vélo, pratiquer la marche à pied et reprendre confiance sur les solutions de covoiturage.

La période estivale est toujours un moment propice pour communiquer sur les initiatives mises en place. Et surtout, deux temps forts suivront au mois de septembre pour mettre en lumière les solutions existantes sur le territoire : la semaine européenne de la mobilité (du 16 au 22 septembre 2020) et la semaine européenne du Développement Durable (du 18 septembre au 8 octobre 2020, avec un temps fort du 20 au 26 septembre).

A Ludik Energie, nous sommes spécialisés sur les actions de communication pour promouvoir les mobilités durables et actives. Toujours en mouvement, nous avons créé et modernisé nos animations pour être en adéquation avec les problématiques actuelles :

Sur le vélo : l’animation, le Simulateur de mobilité, en plus de vous offrir la possibilité de communiquer sur les solutions à vélo sur votre territoire, vous permettra désormais de sensibiliser les usagers sur la sécurité à vélo.

Sur le covoiturage : l’animation Permis de covoiturer est née d’une réflexion collaborative avec l’objectif d’inciter les usagers de façon ludique à comprendre les spécificités de covoiturage domicile-travail et à s’inscrire sur les plateformes dédiées.

Nouvelles mobilités, nos équipes d’animateurs sont prêtes et motivées !