A la découverte du Plan Vélo et du Réseau Express Vélo

Patrie de la plus grande course de vélo, la France possède parmi les plus beau parcours vélo.
Par contre, pour la pratique du vélo en ville, la France demeure en retard par rapport à ses voisins européens, le Danemark et l’Allemagne notamment. Discontinuité des voies, insécurité et vols de vélos sont autant d’arguments peu convaincant pour ceux qui grimacent encore à l’idée d’enfourcher leur vélo chaque matin.

Pourtant, la prise de conscience est là. Les budgets de l’Etat 2017 et 2018 ont prévu des investissements pour valoriser la mobilité durable : promotion du vélo urbain et autres alternatives à la voiture. Strasbourg et Nantes ont récemment mis en place des projets restructurant de leurs réseaux cyclables mais aussi Paris, dont le Plan Vélo a animé l’actualité récente.

Le Plan Vélo de Paris, focus sur le Réseau Express Vélo.

En Avril 2015, le « Plan Vélo » est voté par la Ville de Paris. Début mai, il est adopté et dévoilé à ses habitants. Avec un budget prévisionnel de 150 millions d’euros d’ici à 2020, il s’agit de déployer et de nouvelles pistes cyclables dans toute la ville et d’améliorer les pistes existantes. L’ambition au long terme ? Faire de Paris “la capitale mondiale du vélo à l’horizon 2020”. Il s’agit d’aménager les voies et les infrastructures pour faciliter la circulation des vélos et autres deux-roues non motorisés.

Dans les faits, de nombreuses infrastructures sont prévues pour atteindre l’objectif de doubler la longueur des voies cyclables à Paris, c’est à dire, passer de 700km de long à 1400km d’ici 2020 et améliorer la sécurité des cyclistes. Niveau circulation, le but chiffré est d’atteindre 15% des trajets quotidiens effectués à vélo, contre seulement 5% aujourd’hui. En ce qui concerne l’avancement du projet, 20% des voies devraient être terminées pour l’année 2017.

Mais où en est-on aujourd’hui ? On observe déjà une hausse du nombre de cyclistes dans la rue, une hausse des ventes de vélos et vélos à assistance électrique. Autant de personnes qui vont pouvoir rouler sur le nouveau Réseau Express Vélo : l’action principale de ce Plan Vélo et celle dont on parle le plus en ce moment.

Le Réseau Express Vélo est une voie rapide qui s’étendra sur deux axes : Nord-Sud et Est-Ouest dans Paris ville et intégrera également la petite Couronne. Les caractéristiques ? Une voie cyclable bidirectionnelle d’une largeur de 2m (soit 50 centimètres de plus que sur les pistes classiques) et séparée par un terre-plein un béton qui isolera les cyclistes des automobilistes, évitant ainsi les accidents et diminuant la sensation d’insécurité.

Sur les 80km du REVe prévus pour 2020, aujourd’hui 4km de voie sont déjà praticables. Elle débute pour le moment du pont Bir Hakeim (au pied de la tour Eiffel), longe les quais et s’étend jusqu’au quartier d’affaires de Boulogne Billancourt, souvent lieu d’embouteillages aux heures de pointe.

Cette autoroute pour vélos devrait faciliter la vie à beaucoup de cyclistes mais tous ne sont pas convaincus. Certains critiquent le fait que le long des 4km il ne soit possible de sortir de la voie Express qu’à un seul moment à mi-parcours. Du côté des automobilistes, est critiqué le fait que le passage de deux voies pour véhicules motorisés à une seule entraînera plus d’embouteillages qu’il n’y a déjà. Enfin, se pose la question de l’accès pour secours en cas d’accident. Il reste donc des améliorations à apporter et voir comment ces remarques peuvent être prises en compte sans dévier de l’objectif.

Dans le même temps, le Plan Vélo inclut des mesures concernant la sécurité. Par exemple, l’instauration de nouvelles zones 30 et l’installation de « cédez-le passage » pour les vélos ou encore la mise en place des « sas vélos » qui permettent aux vélos de se placer devant les automobilistes aux feux. Des efforts sont fait également pour éviter la discontinuité des voies, trop souvent causée par les travaux et véhicules garés qui empiètent sur les voies cyclables…

Attentif au développement des infrastructures vélo et pour se faire notre propre avis, Ludikénergie est allé tester les voies cyclables de Paris en caméra embarquée ! Suivez ici le parcours de Candice, responsable de l’accompagnement pédagogique au sein de Ludikénergie.